Please reload

Posts Récents

Comment vaincre son stress en réunion

January 6, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Grignoter au bureau : les bonnes et mauvaises habitudes

March 21, 2017

 

 

L’on vous le rabâche sans cesse. Et très objectivement, qui ne l’a pas déjà entendu tout en faisant la sourde oreille ? Même vos petits, hauts comme trois pommes, le connaissent par cœur : « Évitez de grignoter entre les repas ». Cela inclut le bureau, le fait que vous soyez au bureau n’excuse rien ! Oui, mais… le petit creux est une cruelle réalité, tout comme le distributeur de la salle de pause, celui qui jouxte la machine à café. Face à ce phénomène qui n’a pas échappé à votre environnement et à votre quotidien professionnels, quelle est donc l’attitude à prendre ? Est-ce si néfaste, qu’on veut bien nous le faire croire, de grignoter au bureau ?

 

 

Pourquoi grignote-t-on au bureau ?

 

Grignoter, c’est « pêché » ! Au bureau ou à la maison, le raccourci est vite fait. Pourtant, il faut savoir que le grignotage au bureau cache souvent quelque chose de plus profond. Généralement, on grignote pour :
• Calmer son stress
• S’occuper quand on s’ennuie
• Faire une pause
• Procrastiner
• Se motiver ou se récompenser
Ah ! Vous voilà à moitié rassuré. Ce n’est donc pas uniquement la vue de cette irrésistible barre chocolatée au caramel et aux noisettes croustillantes qui vous conduit régulièrement à enfreindre la règle et à bafouer votre résolution de l’année.

 

En matière de grignotage au travail, il y a du bon et du mauvais

 

Il est évident que personne ne vous encouragera à grignoter. Les petites gourmandises peuvent rapidement se transformer en mini bourrelets, et c’est là où le bât blesse. Pourtant, tout dépend véritablement de ce que vous mangez. Trop calorique, trop sucré ou trop salé, c’est certain, cela ne pardonne pas. En revanche, vous pourrez tout à fait déguster des friandises saines et pleines de vitamines pour, au contraire, booster votre organisme a priori en manque de pêche. Cette mini parenthèse dans votre journée de travail est également bénéfique pour replonger dans vos dossiers avec l’esprit aéré.

 

Comment lutter contre la (mauvaise) tentation ?

 

C’est plus que probable, vous avez envie de grignoter parce que vous avez faim. Cela paraît même élémentaire. Alors que quasi quotidiennement, vous vous levez en catastrophe et attaquez la journée marathon le ventre vide ou avec rien qu’un café, ces astuces pourraient vous rendre bien des services.

 
Prendre un bon petit déjeuner

La première chose à faire pour lutter contre le grignotage au bureau, c’est faire une bonne réserve, tant en qualité qu’en quantité le matin. Des céréales, des fruits, un produit laitier et une boisson chaude, puis, pourquoi pas, des œufs brouillés, une tartine ! Vous n’avez pas le temps ? Levez-vous (un peu) plus tôt. Eh bien, oui !

 

 

À midi, instaurer un rituel déjeuner au calme

La course en permanence n’apporte rien de bon. Tout d’abord, consacrez au moins une petite demi-heure pendant laquelle vous serez assis pour déguster votre déjeuner (profitez-en pour déjeuner avec vos collègues !). Naturellement, plus il sera équilibré, mieux c’est. Les fast et junk food sont très pratiques et alléchants, mais très vite, vous aurez le ventre qui gargouille. Et puisque vous n’avez pas succombé de la matinée, vous serez enthousiaste à l’idée de manger un repas, pour de vrai. Ça compte ! C’est une petite dose de bonheur qu’il serait dommage de refuser.

 

 

Boire pour estomper la faim

Voici un conseil qui est simple, mais qui a fait ses preuves : offrez-vous un grand verre d’eau ou une tasse de thé quand la faim commence à se faire sentir. Dès la première gorgée, vous verrez le signal d’alarme s’atténuer, et la faim s’apaiser (peut-être même complètement). Le thé a un effet coupe-faim assez impressionnant, testez pour vous en convaincre. Attention, n’y ajoutez pas trois cuillerées de sucre que vous allez regretter quelques semaines plus tard. Aussi, lorsque vous avez une conférence ou un séminaire, n’oubliez pas votre bouteille d’eau !

 

Recourir à l’aromathérapie

Les adeptes des huiles essentielles le savent déjà. Savamment choisies et à travers des mélanges bien précis, certaines d’entre elles sont des coupe-faims naturels efficaces. Agrumes, laurier noble, cannelle, romarin… pour éviter de vous emmêler les pinceaux et faire n’importe quoi, renseignez-vous auprès de votre pharmacien, dans les boutiques ou sur les sites spécialisés.

 

 

Et si ça ne marche pas ?

 

Vous avez pris un super petit déjeuner ce matin, vous avez tenté l’astuce de la tasse de thé et malgré tout, vous êtes tenté de grignoter quelque chose… On a beau vous dire que le grignotage est mauvais pour la santé (et que ça fait grossir), rien n’y fait. Il vous faut votre « petit » goûter, votre dose de sucreries ou de chips. Dans ce cas, quitte à craquer, choisissez des encas « sains », aux apports nutritionnels intéressants, c’est-à-dire :
• Des fruits : sous forme de jus, de compote ou mieux, tels quels (les diététiciens recommandent la pomme et la banane pour se rassasier rapidement)
• Des crudités avec une sauce allégée au yaourt (carottes, concombres, tomates-cerises, etc.)
• Des produits laitiers comme du yaourt nature ou un petit morceau de fromage
• Des noisettes, des noix ou des amandes grillées (avec modération tout de même)
Un (seul) carré de chocolat noir
• Du thé vert ou des infusions
Et surtout, évitez les chips, les charcuteries, les boissons gazeuses, les barres chocolatées et les biscuits… bref, faites une croix sur tout ce qui est gras et sucré. Non seulement, ce n’est pas bon pour votre organisme, mais en plus, ça ne rassasie pas du tout.

 

 

Petit conseil

 

Oui, vous avez le ventre qui gargouille et oui, l’on peut comprendre que vous ne puissiez pas tenir jusqu’à l’heure du déjeuner ou du dîner, mais néanmoins, pensez à faire preuve de discrétion. D’abord, vous risquez de tenter votre entourage. Le grignotage est contagieux, c’est connu ! Puis, ne déconcentrez pas vos collègues en mangeant des tortillas ou des cookies bien croquants (ou quelque chose d’autre qui fait trop de bruit), surtout si vous travaillez dans un open space. Évitez également les miettes sur le clavier (ou sous le bureau, c’est du pareil au même). C’est encore plus important lorsque vous êtes dans une salle de réunion !

 

 

Publié le 20 février 2017 par Louise Verguin.

 

Cette article a été publié dans Humour, La vie au bureau, Vie de bureau et taggé astuces, bureau, conseils, faim, grignoter, humour, travail. Enregistrer le lien de l'article.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous