Please reload

Posts Récents

Comment vaincre son stress en réunion

January 6, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Comment vaincre son stress en réunion

Nos tips pour vaincre votre stress chronique en réunion

Les réunions forment incontestablement une partie considérable de notre charge de travail au bureau et, à ce propos, nous sommes amenés tôt ou tard à y faire des présentations de toutes natures. Il peut s’agir d’un bilan de l’état financier de la société, lorsqu’on est comptable par exemple, ou bien d’une stratégie de recrutement à court ou à long terme à Paris. Indépendamment de la nature de la présentation que l’on est censé faire, force est de constater que le stress est une variable à laquelle on doit faire face. Mais comment faire ? Comment vaincre son stress en réunion afin de livrer une bonne prestation et, partant, afin de montrer à nos patrons que l’on est effectivement un cadre compétent dont le potentiel de développement au sein de la boîte est particulièrement consistant ?

Ce sont là des questions que l’on se pose tous à un moment donné, et la ou les réponses ne sont pas faciles à trouver. C’est justement pour cela que dans les lignes suivantes, nous allons vous proposer quelques pistes de réflexion et quelques conseils pour vaincre votre stress en réunion. Commençons par le commencement, c’est-à-dire par la nécessité de s’adapter à l’environnement immédiat qui vous entoure en réunion.

Comment s’adapter à la salle de réunion ?

Une première chose à noter, c’est qu’il est bien évidemment important que vous preniez connaissance de l’endroit où se tiendra votre réunion de travail. À ce propos, notons que les entreprises qui disposent de salles adéquates, spécialement aménageables et équipées pour la bonne tenue des réunions de travail, ne sont pas si nombreuses. Dès lors, bon nombre de ces entreprises décident de louer des salles pour leurs réunions, séminaires ou encore formations. Eurosites étant l’un des leaders en la matière, il est probable que les organisateurs de votre société se tournent vers ses services. En ce sens, pour vaincre votre stress, nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre à la salle louée en avance, quelques jours ou au moins quelques heures avant la tenue de l’évènement. De cette manière, vous pourrez vous familiariser avec l’équipement – vidéoprojecteur, écran, ordinateur, etc. Bien connaître l’environnement immédiat où vous allez présenter, c’est là un avantage à ne pas sous-estimer. C’est effectivement un moyen d’anticiper la réunion et de se préparer psychologiquement à celle-ci, en observant la composition de la salle, entre autres. Cela vous permettra de gagner en confiance et, partant, vous serez effectivement plus serein lors de la réunion et de votre présentation.

Bien préparer son fil conducteur, cela revient à compter sur une « boussole » fiable

Le deuxième conseil que nous pouvons vous donner concerne la présentation en soi. Il s’agit de bien préparer votre fil conducteur, c’est-à-dire l’idée ou les idées générales que vous voulez faire véhiculer à travers votre présentation. Il faut que ces idées soient clairement explicites et clairement explicitées dès le début de votre présentation. Il est également très utile de revenir à elles à chaque fois que l’occasion en semble judicieuse. En d’autres termes, n’hésitez pas à rappeler fréquemment au public l’idée essentielle de votre propos durant la réunion. Ce faisant, vous serez en mesure de garder les rênes de celui-ci, en sachant pertinemment pourquoi vous êtes là et où vous en êtes dans la présentation. Cela vous évitera effectivement de vous perdre, c’est-à-dire de partir dans des champs annexes que vous ne maîtrisez peut-être pas si bien. À force de vous entraîner à cet exercice, soit à ne pas sortir du fil conducteur de votre propos, vous gagnerez en confiance et au fur et à mesure, présentation après présentation, vous serez capable de mieux jongler avec les propos et à improviser en sortant de vos fils conducteurs précis.

Préparez votre présentation sous Powerpoint (ou un logiciel semblable)

Dans la plupart des cas, il est effectivement préférable de préparer vos présentations sous la forme de slides, de type Powerpoint. Tout d’abord, cela rend vos propos davantage assimilables par le public. Qui plus est, cela vous donne toujours la possibilité de bien vous rappeler où vous en êtes dans la présentation. En d’autres termes, à chaque fois que vous ressentez le stress monter et que vous oubliez ce que vous vous apprêtiez à dire, vous pouvez vous retourner et pointer du doigt la partie où vous vous trouvez. De cette manière, vous pouvez garder le contrôle de la situation et enchaîner la conférence ou la réunion en douceur.

Bien s’entraîner et chronométrer votre présentation en avance

En parlant de contrôle de la situation, le meilleur moyen de l’avoir, c’est de vous préparer en amont. Entraînez-vous soigneusement et ponctuellement tout seul, si possible quelques jours avant la réunion. Et lorsque vous le faites, chronométrez vos performances de manière à faire tenir votre présentation dans les délais qui lui sont impartis. Si vous avez 15 minutes pour la faire, faites en sorte que tous vos propos puissent être exprimés en 15 minutes, pas plus. Une fois que vous avez la certitude en cela – tout simplement parce que vous avez répété votre performance dix fois d’affilée et à chaque reprise elle durait 15 minutes –, vous pourrez effectivement être bien plus serein. Vous aurez confiance en vous puisque vous aurez la sensation que vous contrôlez la situation.

Et qu’en est-il si vous ne présentez pas ?

Jusque-là, nous nous sommes essentiellement concentrés sur le scénario où vous devez réaliser une présentation lors d’une réunion de travail lambda. Mais qu’en est-il lorsque vous n’avez pas cette obligation mais que vous redoutez néanmoins que les patrons vous posent des questions sur un sujet particulier, tel un élève au collège qui se fait interroger sur son cours de géographie ? Comment vaincre son stress dans ces conditions ? Une fois de plus, la meilleure façon, c’est de se préparer en amont. Si vous avez des doutes quant à un sujet particulier où il se pourrait que vous soyez sollicité, jetez-y un coup d’œil, préparez un fil conducteur, chronométrez quelques minutes lors desquelles vous pourrez vous exprimer, et vous verrez qu’une fois tout cela fait, le stress lors de la réunion ne sera guère si pesant sur vous.

 

 

Publié le 5 octobre 2016 par Paola Bourdon. Cette article a été publié dans La vie des réunions et taggé réunion, stress. Enregistrer le lien de l'article.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous